voeux-2015-greeting

janvier 14, 2015

Plongez dans 2015

vœux éditions sebastien constant - plongez dans 2015

Dive into 2015

Même si l’eau est froide, n’ayez pas peur de ce qu’il adviendra de 2015.
Soyez confiant le plus dur est de plonger, à défaut de faire le grand saut.
Gardez votre regard d’enfant et cultivez votre âme d’artiste
Pour continuer à rêver.
Prenez soin de vos proches

« A la recherche du livre magique » une histoire pour les petits et les grands

Nous vous avions laissé l’année passée après d’incroyables aventures pour réparer notre voilier Zigomar. Toute la famille s’y était collée pour apporter sa contribution.
Puis 2014 nous rattrapé avec son lot de surprises. Lors d’une sortie voile sur Zigomar, l’un de nos livres fétiches « Où est passé Charlie » a échappé des mains de Volodia. Volo aime regarder les moindres détails de ces dessins farfelus et décalés. Et voilà c’était fait, Charlie Plouf dans l’eau et que l’on voit couler derrière le sillage de Zigomar, notre voilier.
Il a coulé à la vitesse d’une balle qui fend l’air. Moment de panique à bord et Volo qui répétait » Chaali, chaali » en boucle.

Et voilà c'était fait. On est pas loin des répliques de la "Sorcière du placard à balai"... Que va-t-il advenir ?

Mon livre ! Où est mon livre préféré ?

Heureusement, c’est Youenn qui a trouvé une solution :
-Il faut plonger ! Ça, moi je sais faire.
Et sans hésiter le voilà qui fend l’air, puis l’eau et disparaît un long moment. Mais lorsqu’il remonte à la surface, il n’a rien dans les mains. Gaëlle tente à son tour, sans plus de résultat.

Gaëlle plonge à la recherche du livre perdu

Puis soudain quelques chose bouge en surface.
-Maman ! Regarde c’est le livre.
Il bat des pages et s’envole vers  les hauteurs sous le regard agacé de Volo qui répète « Chaali, livve moi. Livre moi » (ce livre est à moi). Serait-ce un livre Magique? Gaëlle répond aux enfants:
– Oui j’en ai bien l’impression que ce livre est magique et qu’il nous réserve des surprises. Maintenant il va falloir aller le chercher là-haut… dans les hauteurs !
Du coup, toute la famille se prépare à laisser Zigomar le temps d’un nouveau périple… dans les montagnes. Chose somme toute logique pour des montagnards, tous les ans c’est la même rengaine, nous nous retrouvons sur le chemin des grandes montagnes. Nous avons dû passer dans un labyrinthe de rocher qui menait à une grotte étroite. Nous n’avons pas trouvé le livre, mais des indices : une plume de livre blanche et du sable. Volo était déçu.

Pas de livre dans la grotte ! Quel dommage

En suivant ces indices, la plume et la poussière de sable, nous nous sommes retrouvés dans une forêt de blocs. Ce fût long de tous les gravir pour chercher un nid à livre.

Volodia inspecte méticuleusement le sommets des blocs de Fontainebleau à la recherche de son livre envolé.

 

Puis nous avons grimpé une montagne pointue en Sicile en se disant qu’un sommet ferait une cachette idéale pour le livre magique.

Youenn grimpe une montagne pointue en Sicile à la recherche du livre de son frère.

Puis nous avons été sur une autre montagne, défendu par un glacier et de la neige. Volodia  en avait jusqu’à la taille, mais il ne s’est pas découragé.

Longue traversée dans la neige pour Volodia

Youenn a préféré les skis, car on s’enfonce moins a-t-il dit.

Jusqu'où n'a pas fallu aller mettre nos spatule pour cherche ce livre ? (La Grave La Meije)

Un saut de crevasse improbable pour Gaëlle

Sur ce glacier tout blanc, Gaëlle a sauté par-dessus une gigantesque crevasse, en pensant que cela ferait une belle cachette à notre « livre-oiseau magique ». Le temps s’est arrêté lors de son envol ; les enfants ont cru qu’elle se transformait en oiseau. Youenn a dit je sais !
-Le livre s’est transformé en Colombe Blanche. C’est pour cela qu’on a trouvé une plume de livre de couleur blanche.
-Tu sûrement raison Mon cœur. C’est avec la plume que naît l’inspiration des artistes…
-Moi je préfère les crayons, Maman !
-En tout cas le livre n’était pas dans la crevasse. Allons donc mettre du sel et du piquants à notre aventure ! Allons explorez les salines et leurs montagnes de sel aux reflets blanchâtres ! Il y a peut-être d’autres indices à trouver.
Finalement, nous nous sommes retrouvés en méditerranée à la faire le tour des buttes de sel, au milieu des moulins à vent. Pendant ce temps les paroles de Volo continuaient de s’envoler, emportées par les moulins… « Chaali, Chaali, livve moi … »

Les mots sont le sel de l'expression des hommes. Les phrases répétés sont les moulins à vents de la mémoire

Nous sommes repartis en kayak vers d’autres rivages. En accostant sur une plage déserte en kayak, Youenn croise un personnage insolite. Le gars est là insouciant, mal rasé. Il se balade sur la plage en sifflotant un air de Javanaise.

Youenn rencontre un poète sur la plage...

Youenn lui demande :
-Dîtes-moi monsieur, je cherche un livre qui vole, avec des plumes blanches. Vous ne l’auriez pas vu ? C’est le livre de Volo, « Où est Charlie » ?
Le gars est à peine surpris par la question décalé de l’enfant. Il pose sa main sur l’épaule de Youenn et de sa voix rauque dit :
– Justement si. Je l’ai croisé pas plus tard que ce matin. Il m’a même dit bonjour ce livre. Et puis au moment de partir, ou plutôt de s’envoler, il m’a cru l’entendre murmurer un air du genre « Aux armes et cætera… » Je me suis dit : tiens c’est sympa c’est air, je retiens. Ça pourrait me servir…
-Tu veux faire quoi avec « des armes » ?
-Ben tu sais j’écris des chansons et je joue avec les mots.
-T’as une plume blanche ou un crayon pour écrire ?
-J’écris surtout avec mon cœur. J’écris avec un crayon ce que j’ai dans mon cœur et les paroles s’envolent comme une colombe… quand on les chante.
Puis le gars tourne les talons et s’apprête à reprendre sa route en sifflotant… L’aplomb de Youenn ne fait qu’un tour.
-Hep ! Tu veux bien me chanter tes chansons ? Tu t’appelles comment ?
-Un jour peut-être quand tu seras plus grand… Au fait je m’appelle Lucien… Guimbard. Bon vent et bonne chance pour retrouver le livre de ton frère.

A la recherche du livre perdu. tout le monde est à l'affût. L'hiver approche et l'équipage s'est mis au chaud dans les doudounes Triple Zéro.

Finalement nous sommes repartis sur le lac pour le chercher là où il s’était envolé. A la barre, Youenn chantait « Ou est Charlie ? »
Soudain une voie nous répond « je suis Charlie ». Mais personne d’autres que nous sur Zigomar. Volo pointe le doigt au loin et dit :
-Piraates, bateau piraates !
-Maman, je pense que c’est le livre qui nous appelle. Il demande de l’aide. Je suis sûr que c’est sa voix que nous avons entendu et qu’il est dans le bateau ! dit Youenn.
Nous bordons les voiles pour le rattraper. Ça y est on se rapproche. Tout devient plus clair. Dans le bateau le livre est solidement ficelé à une semelle de chaussure. Les enfants sont décidés à en découdre pour récupérer leur livre. A la proue de Zigomar, ils se préparent pour une attaque en règle. Ils sont plein de courage.

L'équipage se prépare à l'abordage du bateau pirate pour libérer le livre.

Le bateau pirate qui avait capturé le livre

Les enfants reviennent à bord de Zigomar, très fiers de leur exploit : Ils ont le livre. Les pirates sont partis en déroute en voyant leur détermination dans leurs yeux. Volodia sert le livre très fort dans ses bras ; il est vraiment content. Youenn remarque que ses ailes blanches ont disparus.

-Maman ? Tu ne trouves pas ça bizarre qu’un livre ait des ailes de Colombe ?

-Les livres réservent parfois bien des surprises, surtout s’ils sont magiques ! Ne le laisser plus vous filer entre les mains. Il est précieux.

Voilà notre histoire est finie pour cette année.
Même si l’eau est froide, n’ayez pas peur de ce qu’il adviendra de 2015.
Soyez confiant le plus dur est de plonger, à défaut de faire le grand saut.
Gardez votre regard d’enfant et cultivez votre âme d’artiste
Pour continuer à rêver.

Prenez soin de vos proches.
Seb, Youenn, Volodia, Gaëlle

Mais ils ne sont pas fous ceux là avec leurs histoires loufoques ? Peut-être ! Ce qui est certain c'est que le ridicule ne leur a jamais fait peur.

 

 

 

Comments are closed.