Sélectionner une page
voeux-2018-greeting

voeux-2018-greeting

En 2018, trouvez le bon passage avec…

Trouvez le bon passage n’est pas toujours simple. Avec un peu d’imagination les solutions viennent plus vite.

Avec les topos-guides Editions Constant et les manuels techniques Mountain Essentials, vous voilà parés pour construire vos prochaines explorations dans les Alpes et dans les Ecrins. Plein de judicieux conseils et une vision renouvelée de la montagne telle quelle est aujourd’hui avec le retrait glaciaire et les évolutions climatiques.

De leur côté Youenn et Volodia, nos aventuriers et explorateurs en herbe attitrés,  ont commencé à dessiner les contours de leur prochain trip.

Une longue arête au long court dans les Ecrins. Ca vous tente ? Ca vous rappelle pas une aventure à la Daudet ? Non, pas Alphonse, mais Lionel Daudet, qui ne fonce pas moins pour cheminer dans les endroits les plus improbables.

Un trip en boucle qui part de la maison à l’Argentière-la Bessée et revient au point de départ : une longue vallée à remonter pour rejoindre une série d’arêtes à chevaucher avant d’arriver au sommet (un sommet des Ecrins of course). Puis la descente sur le glacier (le glacier Blanc), un canyon à suivre (celui du Frounel) qui conduit sur un lac (Serre Ponçon) qu’il faudra traverser. Et un retour au point de départ tout à fait original : en skateboard. Bref un grand tour dans les Ecrins. Tout un programme à faire pâlir ce bon vieux Dod avec à sa Sky Line des Ecrins, son tour des Hautes-Alpes puis de la France. Je me demande s’ils ne filent pas un mauvais coton à vouloir s’inspirer des explorations peu orthodoxes de Monsieur Dod ?

 

Tout commence donc Par une Via Ferrata dans la Durance pour rejoindre la longue arête qu’ils ont imaginé parcourir. Les voici encordés, mais qui est le premier de cordée, celui qui est devant ou celui qui assure la sécu derrière ?

Youenn et Volodia dans la Via Ferrata des Gorges de la Durance, première partie de leur projet.

Puis vient le temps des bivouacs, avec plus ou moins de confort. Ici « Bivouac sur la vire » ; ça pourrait être le titre d’une des chroniques du lundi matin de Cédric Sapin-Defour (Oui car le lundi c’est sur le site d’Alpine Mag c’est croissants et « Defour »)

« Bivouac sur la vire », la dernière chronique du croquignolesque Cédric Sapin-Defour qui a suivi de façon malicieuse de trip de nos aventuriers : un reporter au coeur de l’action !

Puis les arêtes se sont rapprochées. Le ciel aussi, offrant des teintes bleues incroyables que l’on ne trouve que dans les Ecrins…

Notre cordée d’acrobate

A cette belle image de la cordée en marche… avec le second qui suit, ou surveille les boulettes du leader. Des rôles interchangeables, où chacun veille sur l’autre.

Encordées sur le fil des arêtes, en équilibre, il faut parfois s’entraider, faire preuve de patience et aider l’autre : bref le quotidien du montagnard qui est dans le partage de l’expérience.

Bien sûr, après le sommet, un long glacier tortueux fait suite. Et la cordée de nos explorateurs,  ne veut pas se retrouver au fond d’une impasse, ou d’une crevasse. Il leur faut jouer de ruse et d’adresse pour déjouer les pièges. Anticiper, s’avancer avec prudence et patience pour trouver le bon passage…

Crevasse bien ouverte sur le glacier Blanc – Massif des Ecrins. Ca passe encore ou c’est l’impasse ?

Puis à la sortie du glacier, le sentier les mène en vallée avant de disparaître dans la forêt. Il leur reste à se frayer un chemin au travers des arbres et des arbustes de long du rivage pour atteindre le canyon à parcourir.

Trouver le bon chemin pour rejoindre le canyon du Fournel, surtout lorsqu’il n’y en a pas, c’est faire preuve d’imagination, d’implication et de curiosité. Pour sûr ces deux là ne manquent pas. Leurs engins flottant non plus.

Le canyon se jetant dans la Durance, puis dans un lac, c’est à la voile que nos pirates ont décidé de traverser le lac des « serpents » (celui de Serre-Ponçon of course).

Zigomar, toujours aussi fringant avec ses 36 ans au compteur et ses pointes à 13 noeuds dans les surfs endiablés du lac (l’océan des petits marins). Youenn, sabre à la main est prêt à décapiter un éventuel prédateur trop gourmant.

Puis il reste le retour aux bercailles pour remontr à l’Argentière-la-Bessée. Et devinez le moyen de locomotion qu’ils ont choisi ?

Le VTT, comme Dod ? Et bien non. C’est has been. Il ont choisi le skateboard et pas le moindre : avec un Santa Cruz, ça cruise…

Eh ! Dod t’as pas expérimenté ce moyen de locomotion ?

Et les voilà de retour à la maison exhibant fièrement leur moyen de locomotion.

Voilà c’est fini. Vous pouvez reprendre une activité « normale » et continuer à donner vie à vos rêves les plus chers.
Je vous souhaite d’aimer l’enfant qui vibre probablement encore en vous… et de l’enlacer avec la plus grande bienveillance
Si vous avez un rêve qui vous tient à cœur, ne lâchez pas ce trésor trop vite! et n’oubliez pas de la nourrir, de l’arroser.

Seb, Volodia, Youenn, Gaëlle

 

Et puis en Bonus, pour continuer à chercher et à trouver le Bon Passage dans le monde des rêves, une des dernières créations de mon Copain PEDRO PEINTURE (à retrouver sur sa page facebook, ou sur what’sapp). Recueil « I had a Deam »  :

Armstrong continue d’arroser et de nourrir ses rêves… Il a trouvé un passage assez ténu, mais il l’a fait. © Pedro Peinture

 

Topo-guide massif des Ecrins

Topo-guide massif des Ecrins

Le nouveau topo-guide du Massif des Écrins

Ce topo est prêt à prendre sa place dans votre sac à dos. Il est léger et compact (300 g).

Ce topo est prêt à prendre sa place dans votre sac à dos. Il est léger et compact (300 g).

Il n’y avait plus de topo pour l’alpinisme classique estivale depuis près de 10 ans. C’est chose faite depuis juin 2017. Ce bouquin a rejoint la collection des ouvrages existants. C’est le onzième ouvrage que je publie depuis 2009 et je suis très fier de l’accueil qu’il a reçu parmi les lecteurs assidus qui suivent d’années en années la sortie de mes livres (Voir les commentaires).

Ce qui est nouveau : Une des particularités des topos Éditions Constant, c’est que les itinéraires sont décrits dans leur intégralité (approche, montée et surtout descente). Ces infos sont mises à jours et tiennent compte des évolutions climatiques.

Je l’ai conçu pour accompagner les pratiquants dans leur choix lors de la préparation de leurs sorties en montagne pendant leur séjour au dans les Écrins. Un exemplaire du topo a été offert dans chaque refuge CAF ou STD des Ecrins, pour la consultation par les usagers.

Les gardiens disposent donc d’un nouvel outil de travail qui est à jour et qu’ils peuvent mettre à disposition des pratiquants pour les aider dans leur choix. Les topos Éditions Constant sont aussi en consultation à la maison de la Montagne d’Ailefroide.

Ce topo s’inscrit dans la lignée du topo-guide Ascensions en Neige et Mixte (2009) qui répondait au réel besoin d’actualisation des itinéraires. Chaque itinéraire présenté contient une description intégrale qui inclut l’approche, la montée et la descente. J’ai aussi intégré des variantes, des astuces et des propositions de circuits alpins sur plusieurs jours. Cette sélection répond à une forte demande des pratiquants. Depuis plusieurs années il n’y avait plus de topo pour la pratique estivale dans les Écrins. Il vient remplacer Sommets des Écrins des Éditions Glénat (1997, Frédéric Chevaillot, Paulo Grobel et Jean-René Minelli).

Ce topo guide est nouveau classique du massif pour l'alpinisme et la rando glaciaire dans le massif des Ecrins

Ce topo guide est le nouvel incontournable du massif pour l’alpinisme et la rando glaciaire dans le massif des Écrins

Listes des refuges ou vous pouvez le consulter :

Gioberney (Chalet-Hôtel du)
Pré de Madame Carle (Chalet-refuge du)
Adèle Planchard (Refuge d’)
Aigle (Refuge de l’)
Alpe de Villar-d’Arêne (Refuge de l’)
Bans (Refuge des)
Carrelet (Refuge du)
Chabournéou (Refuge de)
Chamoissière (Chalet-refuge de)
Châtelleret (Refuge du)
Écrins (Refuge des)
Évariste Chancel (Refuge)
Font Turbat (Refuge de)
Glacier Blanc (Refuge du)
Goléon (Refuge du)
Lavey (Refuge de la)
Muzelle (Refuge de la)
Olan (Refuge de l’)
Pavé (Refuge du)
Pelvoux (Refuge du)
Pigeonnier (Refuge du)
Pilatte (Refuge de la)
Promontoire (Refuge du)
Sélé (Refuge du)
Selle (Refuge de)
Soreiller (Refuge du)
Temple Écrins (Refuge de)
Vallonpierre (Refuge de)

Pour vous le procurer :

Sur mon site de vente en ligne sebastien-constant.com en cliquant sur le lien suivant http://www.sebastien-constant.com/shop/livres/topo-voies-normales-et-classiques-des-ecrins

En magasin, les principaux points de vente sont :

Espace Montagne (L’Argentière la Bessée) https://www.facebook.com/Espace-Montagne-LArgentière-la-Bessée-175887379414574

Maison de la presse (L’Argentière la Bessée)

L’Ecrins sport (Vallouise et Ailefroide) https://www.facebook.com/lecrinsports/

Sport 2000 en Ecrins (Pelvoux) https://www.facebook.com/sport2000pelvoux/

Le mousqueton (Ailefroide)

Les 4 magasins Approach Outdoor (Briançon, Gap, Valence, Aix) https://www.facebook.com/approachoutdoor/

Librairie Alpine (Briancon)

Interport (Briancon et Embrun) https://www.facebook.com/intersportbriancon/

Librairie Mot à Mots (Vallouise)

King’s (Vallouise) https://www.facebook.com/Kings-124648684412198/

Les magasins Au Vieux Campeur (Grenoble, Lyon, Paris, Albertville, Sallanches, Toulouse, Marseille, Strasbourg…)

Objectif Meije (La Grave) https://www.facebook.com/OBJECTIFMEIJE/

Ski Set (La Grave)

Pic Feu (La Grave)

Epicerie du Vénéon (La Bérarde)

Bar la Cordée (Saint Christophe en oisans)

Elixir Shop (Monetier-les-Bains) https://www.facebook.com/elixirshopserreche

Brechu sports (Serre-Chevalier) https://www.facebook.com/brechu.sports/

Alticoop (nice) https://www.facebook.com/AlticoopSports/

Le Yeti (Monptellier) https://www.facebook.com/Le.Yeti.specialiste.outdoor/

Galland Sports (La Chapelle en Valgaudemar) https://www.facebook.com/galland.sports.05/

Decathlong (Gap) https://www.facebook.com/decathlon.gap/

Montania Sports (Chambery) https://www.facebook.com/Montania.Sport/

Espace Montagne (Grenoble)

Librairie Charabia (embrun) https://www.facebook.com/librairiecharabia/

Loutousport (Guillestre) https://www.facebook.com/Loutousport-315461995163466/

Libraire l’Echo des Mots (Guillestre) https://www.facebook.com/L%C3%A9cho-des-mots-910129959026020/

Freytag & Berndt (Vienne – Autriche) https://www.facebook.com/freytagberndt/

PizBuch and Berg (Zurich – Suisse) https://www.facebook.com/buchhandlung.piz/

Libreria la Montagna (Torino – Italie) https://www.facebook.com/Libreria-La-Montagna-Torino-362565885924/

 

 

L’esprit d’ouverture dans les Ecrins

L’esprit d’ouverture dans les Ecrins

L’ESPRIT DE L’OUVERTURE

A LIRE : Un bel article de fond paru dans le VERTICAL #60 (automne 2016) chez Nivéales Médias. Un second, voire un troisième volet est prévu. A suivre avec attention.

Jérôme Blanc-Gras propose une réflexion très intéressante, qui sort des sentiers battus et donne la parole à ceux qui aiment l’exploration. Je le remercie de m’avoir permis d’expliquer l’esprit de ma pratique qui anime mon goût de l’exploration et de l’aventure depuis près de 25 ans, accompagné très souvent d’un vieux compère : Hervé Dégonon grand explorateur de pente raide dans le Massif des Écrins.

L'ouvertue est-elle reservée à une élite - Jérôme Blanc Gras - Vertical#60

L’ouvertue est-elle reservée à une élite – Jérôme Blanc-Gras – Vertical#60

162-editions-seb-constant-2016-vertical-60-02-ouvertures-ecrins

A L'ouverture de Fragment of Golden Past, une belle ligne sauvage au Pic de Bonvoisin (2005) avec Hervé Dégonon et Cécile Thomas.

A L’ouverture de Fragment of Golden Past, une belle ligne sauvage au Pic de Bonvoisin (2005) avec Hervé Dégonon et Cécile Thomas.

 

Ce penchant pour l’exploration plus que pour la performance à tout prix, m’a forcément conduit à partager ces lignes défrichées à travers des bouquins. Faire un topo sur les nouvelles lignes mixte autour du Briançonnais s’est finalement avéré aussi une aventure passionnante (mais de très longue haleine). Réaliser le Tome ouest de Ascensions en Neige et Mixte, c’est un peu à la manière d’un tour du monde à la voile, une exploration des Écrins et de moi-même tant le challenge s’inscrit dans la durée (pas loin de 10 ans) pour réunir tous les ingrédients. Et le clin d’oeil est d’actualité avec le Vendée Globe 2016 qui vient de débuter avec son lot d’imprévus et de surprises.

Bref, sur l’eau ou en montagne construire une aventure ça peut prendre du temps.

20 années d’errance dans les Ecrins

20 années d’errance dans les Ecrins

 20 années d’ouvertures de voies nouvelles et/ou de premières dans les Ecrins / Cerces Queyras

En complément à lire :

Une interview sur le site web de Montagnes Magazine : http://www.montagnes-magazine.com/actus-rencontre-sebastien-constant-alpiniste-fete-20-ans-ouvertu

Une interview sur le site web de KAIRN : http://www.kairn.com/fr/activites-montagne/89856/seb-constant-20-ans-d-ouvertures-dans-les-ecrins.html

Seb constant, Ski-alpinisme dans le massif des Cerces, lors de l’ouverture d’une nouvelle voie en mémoire à Raphael Borgis

2013 a été une année symbolique pour moi, à plus d’un titre

Cela correspond à 20 années de « recherche persévérante, finaude mais désespérée des derniers corridors vierges, sombres et glacés » (Superbe tirade que l’on doit à Jean-Mi Cambon dans l’édition 2011 de Oisans Nouveau, Oisans Sauvage, livre Est).

Raphael Borgis, un jour de « solo » dans les voies d’escalade à Mont Dauphin (1995)

Cela fait aussi 10 années que Raph Borgis, avec qui j’ai parcouru quelques lignes majeures du Briançonnais, a quitté le monde de la montagne. Alors j’ai profité le jour de ce dixième anniversaire, le 10 janvier 2013, pour lui rendre un hommage très personnel et aller visiter une nouvelle ligne discrète dans la face Sud du Pic de la Moulinière. Ça donne le Chemin des âmes (inspiré du roman de Joseph Boyden), une goulotte/couloir qui sinue au mieux dans la face.

JE DOIS PRENDRE UN MOMENT POUR FAIRE LE MONTAGE DE LA VIDEO au pic de la MOULINIERE = soyez patient

Mais pourquoi 20 années d’errance (ou plutôt d’ouverture)?

1993, première ouverture en versant NW des Agneaux (sommet NW) :

Dans l’hiver 1993, j’avais ouvert une goulotte dans le versant NW qui venait clore une tentative, que dis-je une errance, qui datait de 1990 avec Mat Bénizeau et Philippe Melin (dans cette même goulotte). Cette voie de 1993 a marqué pour moi le début d’une longue aventure d’ouverture et d’exploration entre les massifs des Ecrins, des Cerces et du Queyras qui dominent le pays où j’ai choisi de vivre ; mais aussi à l’étranger (Népal, Bolivie, Alaska par ex.).

Depuis je n’ai cessé d’errer dans ce Briançonnais souvent pour le pire. Et d’erreurs en errances je me retrouve, pas loin de 120 lignes plus tard (120 premières diraient certains) à me demander ce qui m’attire dans les ouvertures en rocher (escalades en grande voies), de goulottes ou couloirs à pied et/ou à ski (parfois même à 4 pattes) : la possibilité de créer et de trouver un cheminement en composant avec la logique du rocher et de la glace en utilisant un minimum de moyens, mais plus encore le jeu et l’aventure que je partage avec des copains.

Donc pour en revenir à nos moutons et nos Agneaux, que j’avais laissés s’égarer dans l’alpe. 2013, tel le chien du troupeau, me voilà à renifler une voie en rocher cette fois-ci, habité que je suis par la sale manie d’aller traîner mes paluches en dehors des sentiers battus.

Mat en janvier 1990, compagnon de route depuis près de 25 ans, dans une tentative avortée versant NW des Agneaux.

Et me voilà aux Agneaux, avec Philippe Pimmel fin août 2013 pour fêter mes années d’ouverture sur ce même sommet. Nous y avons parcouru une nouvelle voie rocheuse en versant Sud du sommet E, une douce errance au Soleil dans du bon rocher abordable et pas un chat dans le secteur (ou plutôt pas un agneau, ni un mouton), la tranquillité, le calme et une forme de solitude bien propre à certaines voie des Ecrins. Cela donne 20 ans d’errance, petit clin d’œil à mes débuts d’ouvreur et de défricheur de lignes dans les Ecrins il y 20 ans, et aussi petit salut amical à notre apôtre du rocher et des voies modernes équipées à qui nous devons de belles journées de grimpe : Jean-Mi Cambon.

Philippe, dans le socle de la voie, dans un rocher plutôt bon (Les Agneaux sommet E, face S, Massif des Ecrins, France)

 

Philippe dans les dalles fissurées bien adaptées au placement de friends.

 

Superbe vue depuis le sommet des Agneaux sur le Pelvoux, Pic Sans Nom, les Ailefroides, le Coolidge, La Barre et le dôme des Ecrins, Roche Faurio, le Pic du glacier Blanc, les Arêtes des Cinéastes (en contrebas), …, sans oublier la Meije (au loin).

 

Alors un grand merci à tous ceux ont partagé mon chemin et/où qui le partagent encore!

 

Et puis une douce pensée pour mes enfants Youenn, Volodia, dont les sourires complices et malicieux forment le plus beau des azurs!

Accrochez-vous à la vie, Mon coeur est charmée par vos rondes joyeuses!

Poussés par les vents sur les flots, poussées par la neige qui enveloppent nos spatules, nous continuerons à savourer l’impertinence de nos folies.

 

Les voies :

Pic de la Moulinière (3073 m) versant SW

Le chemin des âmes, 310 m, D- (55/60° en neige, et M3), 3h d’approche, 1h30 pour la voie, 2h pour la descente. Par Sébastien Constant, 10 janvier 2013.

 

Montagne des Agneaux – sommet E (3664 m) versant S

20 ans d’errance, 220 m, AD (IV en rocher et 35/40° en neige) 3h d’approche, 3h pour la voie, 2h30 pour la descente. Par Sébastien Constant et Philippe Pimmel, le 21 août 2013.

La voie 20 ans d’errance louvoie au milieu de la face, et croise la ligne skié par Benjamin Verdines cet hiver (voir sur skitour)

 Pour aller plus loin sur les nouvelles voie en rocher :

Les topos de Jean-Michel Cambon pour les grandes voies en rocher des Ecrins et des massifs périphériques (Cerces, Queyras, Belledonne) : OISANS NOUVEAU, OISANS SAUVAGE (2011)

Jean-Michel Cambon et son presque siècle d’exploration de parois et jardins secrets de grimpe. Ma collecttion des Cambons!!!!

Le topo qui regroupe les itinéraires à dominante neige, glace et/ou mixte, les voies normales : ASCENSIONS en NEIGE et MIXTE (2009)

le topo qui remplace les anciens Labandes. Il se complète avec celui de Cambon pour le rocher

 

 

Préparer son sac avant de partir en montagne

Extrait du manuel MOUNTAIN ESSENTIALS MARCHER SUR UN GLACIER – 2009

VÊTEMENTS de PROTECTION
Privilégier la superposition « des couches » de vêtements, ce qui permet d’avoir un panel plus important de combinaisons possibles.
Une ou deux couches fines en microfibre de type polaire ou laine.
Une polaire de type coupe vent (Windstopper, Softshell, …).
Une veste avec capuche de type imperméable et respirant avec membrane, contre la pluie ou la neige, (Goretex, …).
Un pantalon de montagne en toile extensible, plus ou moins épais selon le projet choisi.
Un gilet sans manche ou doudoune légère, adapté à l’action (par ex. Antza de Triple Zéro),
que l’on peut facilement ranger au fond du sac. Très efficace contre le vent et en cas de froid soudain.
Éventuellement un collant si vous êtes frileux.
Éventuellement un surpantalon de type imperméable et respirant avec membrane si la météo annonce des chutes de pluie dans la descente…
Un bonnet.
Une paire de gants en cuir de type bricolage conviennent bien lorsque le temps est clément.
Une cape de pluie, en cas d’approche ou de retour par temps potentiellement pluvieux/orageux, une cape de pluie n’est pas un luxe.

les vêtements à ne pas oublier sur soi ou au fond du sac

VOIR L’APERCU PDF du Manuel pedagogique MARCHER SUR UN GLACIER

Page 1 sur 3123
0