Ski de randonnée / Hors-piste – Gestion des Menaces et des Erreurs

décembre 5, 2014

 

Le point sur la nouvelle méthode :

GESTION des MENACES et des ERREURS

(utilisée dans l’approche MOUNTAIN ESSENTIALS)

C’est l’occasion pour moi de faire mon petit laïus de début de saison sur la nouvelle méthode de prise de décision qui est expliquée dans les manuels pédagogiques de la collection MOUNTAIN ESSENTIALS. Cette méthode s’appelle Gestion des Menaces et des erreurs (Threat and Error Managment en anglais). Cette méthode n’est pas le seul outil qui permet d’améliorer la sécurité, par contre elle est très simple à mettre en œuvre.

avalanche de fond / reptation du manteau neigeux (point de l'Eyssina - France)

Cette méthode, utilisée dans l’aviation depuis la fin des années 90, dans les hôpitaux depuis quelques années, dans le domaine de la montagne depuis 2011 (pour la première fois présentée de manière concrète et pratique dans la collection MOUNTAIN ESSENTIALS. Cet outil a permis de passer peu à peu de passer de l’ère de la gestion du risque à l’ère de la Safety culture.

Car la Safety Culture est bel et bien l’enjeu de demain. Elle vient enrichir les compétences et les capacités des pratiquants. Elle permet de mieux préparer et anticiper les aventures en montagne. Ce nouveau regard se focalise sur ce qui est sain (safe) pour le groupe. Cela ne veut pas dire que la notion de risque disparaît. Simplement le risque est abordé par un autre versant plus positif, celui de la prévention et de la prise de conscience en quelque sorte. La Safety Culture, similaire à l’approche Mountain Essentials intègre les méthodes les plus modernes et les plus récentes pour avoir une meilleur vision d’ensemble : FRAM, Resilience Engineering, Just Culture…)

Mais revenons à la  Gestion des Menaces et des Erreurs. Pour faire simple cela permet de prendre des décisions simples et de se tenir à l’abri de situations trop complexes. Ce n’est pas seulement une nouvelle méthode adaptée à la montagne, c’est aussi un nouveau paradigme qui apporte des solutions modernes pour remplacer des approches anciennes et dépassées type « Gestion du Risque » (qui reste la culture professionnelle dominante en montagne). Pourtant la gestion du risque a été abandonnée dans l’industrie et l’aviation depuis près depuis plusieurs décennies !!! La gestion du risque c’est un peu l’image suivante :

Gestion du risque : Vous avez un bâton de dynamite allumé dans votre main. Vous essayez de le garder le plus longtemps possible et de le jeter le plus tard possible avant qu’il ne vous pète à la figure.

 

Il était temps de passer à autre chose et de proposer un changement dans les activités confrontées aux risques et aux menaces diverses :

La safety culture et Gestion des menaces et des Erreurs permettent de ne pas saisir le bâton de dynamite bêtement.

Cela permet d’identifier les situations dans lesquelles le bâton de dynamite est allumé, d’apprendre à ne pas le saisir et à se maintenir à l’écart.

Gestion des menaces et des erreurs permet donc une planification et un déroulement de sortie plus simple, donc plus serein. Cette méthode prend aussi en compte des paramètres humains (comment je me sens, le groupe, leadership, …). Mes ouvrages sur la gestion des menaces et des erreurs permettent non seulement d’éviter la plupart des incidents et accidents, mais aussi de mieux comprendre les mécanismes accidentels (notamment avec la nouvelle approche FRAM basée sur la résonance / voir le livre Mountain Essentials Ski de Rando p. 33)

Investir dans un ouvrage basé sur une méthode d’avant-garde dans l’univers de la montagne c’est se donner les moyens de rendre une sortie de ski de rando plus facile et augmenter ses chances de rentrer pour profiter de la vie de famille.

Dans les livres de péda déjà parus vous retrouvez cette approche liée à la safety culture dans :

  • la partie « organisation de la sortie et stratégie » (c’est la partie II) avec des check-up
  • et à travers les scénarios de mise en situation (dans la partie III). Ces scénarios sont une forme de retour d’expérience basé sur l’échange et la non recherche de culpabilité afin de prévenir des erreurs/incidents/accidents survenus et d’en réduire la récurrence (Cette approche, qui s’appelle Just Culture, est largement répandu dans l’univers de la marine, de l’aviation, le monde médical et chirurgical).

Marcher sur un glacier est paru en 2011, cela a été le premier ouvrage pédagogique à proposer cette approche.

Puis en 2012 est sorti Escalade Mode d’emploi, dans lequel vous pourrez retrouver des check-up (encordement, assurance, descente,…) pour éviter notamment de se retrouver au sol lors d’une descente en moulinette en escalade avec une corde trop petite (pas vrai Sophie ? – nov 2014).

Enfin en 2013 cela a été le tour de Ski de Rando qui va changer votre approche du ski !

Vous vous posez des questions sur les avalanches à ski ? Ce livre permet d'aller plus loin.

Cela ne veut pas dire que les ouvrages sur l’étude de la neige type ANENA ne sont pas intéressants, bien au contraire (je les conseille vivement). Ils apportent un éclairage dans la connaissance du milieu dans lequel un skieur évolue. Simplement ces outils ont leurs limites ; ils n’intègrent pas les facteurs organisationnels, le phénomène de résilience, les erreurs faites par les humains dans un univers de pratique dont les contours ne seront jamais complètement fixes.

Concernant le retour d’expérience (Méthode Just Culture), il faut saluer la l’initiative de Jérôme Blanc Gras et Manu Ibarra qui ont mis en place une base de données (Icefall-data allez jeter un coup d’œil au projet) sur les incidents et accidents en cascade de glace. Cela fera un outils de plus (type ALEASKI) pour aider le pratiquant à organiser sa sortie et prendre des décisions sur le terrain. Merci les gars !

Il existe aussi d’autre recueils sur les incidents et les accidents en montagne :

Data Avalanche Un outil essentiel pour préparer ses sorties et avoir une vision d’ensemble sur ce qui se passe.

http://www.ffme.fr/rex/page/rex-retour-d-experience.html

http://www.camptocamp.org/articles/697210/fr/base-serac-de-recits-d-incidents-et-accidents

 

Du coup je glisse une clin d’œil sur la sortie en ski de rando du jour : mise en jambe de début d’hiver. Montée par la combe Est qui débouche au point 2728 m, puis la longue croupe Sud qui mène au sommet. Descente par le couloir NE, branche de droite (celui situé le plus au N).

Sortie de ski de Rando à la Pointe de l’Eyssina (2835 m)

Pointe de l'Eyssina - gestion des menaces et des erreurs : ça commence par les distances de sécurité

 

Pointe de l'Eyssina - ski de rando

Comments are closed.